La création d’un projet multisite est nécessaire lorsque vous proposez les mêmes produits ou services à des profils différents. Vous aurez alors à gérer plusieurs chartes graphiques qui correspondent idéalement à chaque catégorie de cibles.

Autoriser WordPress multisite

Après avoir installé WordPress à la racine de votre serveur, il est indispensable d’autoriser l’option multisite au sein du fichier wp-config.php. La section Outils de votre interface d’administration autorisera ainsi la création d’un réseau de sites. Deux possibilités se présentent alors à vous, à savoir la création de sous-domaines ou la mise en place de sous-dossiers. La création de deux noms de domaine différents est également envisageable, mais la configuration est plus longue et devra se faire manuellement ou avec l’aide d’une extension comme MU Domain Mapping qui se chargera de rediriger les sous-domaines vers les URL spécifiques. Vérifiez après installation et activation des différents sites qu’il n’y a pas une boucle de redirection infinie. Il faut également tester l’accessibilité à chaque adresse web nouvellement créée.

Quel est l’intérêt d’un site WordPress multisite ?

Un réseau multisite permet en premier lieu de mettre en place plusieurs blogs ou sites qui s’organisent autour d’une même interface d’administration. Lors d’une mise à jour du CMS, vous n’aurez qu’à faire une mise à jour qui bénéficiera à tous les embranchements. Pour plusieurs sites de vente en ligne, vous disposerez par ailleurs d’une base de données unifiée qui permet de gérer efficacement la logistique et la comptabilité. Parallèlement, les médias (images, vidéos…) sont centralisés. Le design, comme le contenu des différents sites en réseau peut être radicalement différent. Vous pourrez ainsi peaufiner votre stratégie commerciale ou informationnelle en fonction des sites et leur assigner un administrateur unique. À ces avantages s’ajoute un inconvénient majeur. Een cas de panne, tous les sites du réseau seront affectés.