Les jeux de hasard ont une excellente réputation dans l’Hexagone, ceci d’une manière globale. Mais depuis ces dernières années, ce monde est troublé par le développement des casinos en ligne. Ainsi, la législation devait s’adapter à ce secteur difficilement contrôlable et sur lequel il existe de multiples arnaques.

Malgré tout, comme on peut le constater sur http://casinofrancaisenligne.fr, le marché du casino en ligne en France explose. Cependant, avant de choisir la plateforme de jeux de casino en ligne, il est de mise d’avoir tous les renseignements concernant la législation des casinos en ligne.

Comment sont régulés les casinos en ligne français ?

Historiquement, les jeux de hasard sont le monopole du PMU et de la Française des jeux qui bénéficiaient d’un cadre confortable, dont la croissance profitait à l’État grâce notamment aux taxes élevées.

Avec le développement d’internet, on a vu apparaître de nouveaux acteurs. En 2006, les lobbies ont obtenu gain de cause, lorsqu’un rapport européen révélait le monopole abusif de la France dans le secteur. Le gouvernement a donc dû mettre en place un processus pour permettre à différents opérateurs d’acquérir de nouvelles licences. Un processus législatif qui a donné lieu à une loi favorisant l’ouverture à la concurrence du marché des jeux d’argent en ligne. Cette loi comprend aussi la création de l’autorité de régulation des jeux d’argent en ligne ou ARJEL.

Quels jeux de casino en ligne sont autorisés ?

Cette législation est par ailleurs très restrictive surtout pour les jeux de casino en ligne. En effet, seuls les jeux de cercle, le poker et les paris sportifs sont autorisés. En clair, les jeux qui reposent sur la stratégie et le savoir-faire du joueur que sur la chance uniquement.

La loi exclue néanmoins tout jeu qui repose seulement sur le hasard, car les jeux classiques comme le craps, le vidéo poker, la roulette, les machines à sous ou encore le blackjack sont interdits.