Dans le secteur particulier du webmarketing, le growth hacking est un concept qui gagne en popularité. Zoom sur ce phénomène qui anime aujourd’hui la majorité des start-ups.

Le growth hacking pour tenter de s’imposer rapidement

C’est en 2010 que le terme growth hacking voit le jour. Originaire du pays de l’Oncle Sam, plus précisément de la Silicon Valley où naissent chaque année des milliers de start-ups, ce concept a rapidement séduit. Le principal objectif est de permettre un développement rapide grâce à de nouvelles actions marketing. Les grandes marques comme Hotmail, Facebook, Airbnb ou encore Twitter ont réussi à décoller rapidement grâce à une bonne utilisation des techniques de growth hacking. Dave McClure a défini cinq points qui caractérisent cette notion, à savoir l’acquisition, l’activation, la rétention, la sensibilisation et la rentabilisation.

L’acquisition rapide d’une clientèle en point de mire

La différence entre un growth hacker et un spécialiste du marketing plus traditionnel est la manière de déterminer les objectifs. À travers les cinq points précédemment cités, il est indispensable de réaliser des actions qui permettent une conquête très rapide des internautes. Ainsi, dès le lancement, le référencement naturel (SEO), le référencement payant (SEA), les diverses campagnes d’e-mailing ainsi que l’implantation sur les réseaux sociaux sont mis en avant pour recruter le maximum de prospects en un minimum de temps. Ces opérations sont bien moins onéreuses que la publicité classique tout en étant parfaitement adaptables au profil cible. Lorsque les premiers clients sont acquis, il s’agit par la suite de les inviter à marquer leur présence de manière pérenne, en aimant une page sur les réseaux sociaux, en s’inscrivant aux newsletters ou bien en s’inscrivant sur le site. Ces personnes serviront par la suite de relais pour partager les services de l’entreprise. Les meilleurs growth hackers savent parfaitement jouer avec l’effet d’annonce et le buzz pour créer l’attente chez les internautes et ainsi accélérer l’acquisition d’un large public.