Les technologies mobiles et digitales ont révolutionné notre manière de vivre, et cette évolution est particulièrement sensible dans le domaine de la santé et du bien-être. Zoom sur la démocratisation des applications et de leur impact dans notre vie.

Les applications de m-santé : une industrie en plein essor

Selon le rapport publié par research2guidance.com, les applications de santé mobile ont généré en 2014 un total de 5 milliards de dollars. Ce montant est prévu atteindre 26 milliards de dollars d’ici 2017, illustrant ainsi le boom qui s’opère dans le secteur. Les applications de surveillance et de monitoring sont aujourd’hui les plus nombreuses, à commencer par le rythme cardiaque et les calories dépensées. Avec l’aide des objets connectés, et notamment des smartwatchs, les données recueillies sont de plus en plus précises. Les ceintures, les balances et les bracelets sont également de nouveaux objets disponibles sur le marché. En France, les Trophées de la Santé Mobile, qui en sont à leur troisième édition en 2016, récompensent les offres les plus novatrices.

E-santé : les données personnelles au cœur des préoccupations

Pour les professionnels de la santé, mais aussi pour les entrepreneurs, les données fournies par les applications mobiles et les objets connectés constituent une véritable mine d’or. En France, la collecte de ces données est strictement surveillée par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) qui interdit toute exploitation sans l’accord exprès de l’utilisateur. Entre le médecin et le patient, ces données sont exploitées sous le sceau du secret médical. Dans d’autres pays où la législation est plus floue et où il existe des risques de corruption, les éditeurs des applications et les fabricants des appareils connectés ont des intérêts plus mercantiles. Dans le doute, les mobinautes peuvent toujours s’orienter vers les applications labellisées par des organismes indépendants.