Dès que j’ai entendu de la série télévisée, True detective, avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson tenant les rôles principaux, j’étais convaincu qu’elle aurait du grand succès. Et j’ai eu raison, l’audience moyenne des épisodes de la première saison étaient de 11.2 millions. C’est la saison 1 d’une série HBO la plus regardée depuis 2001. La drame, en ensemble, est sombre, obsédante, envoûtante et la plus merveilleuse de celles créées précédemment.

L’intrigue est très intéressante, mais ce qui fait vraiment le show et les acteurs principaux qui ont un certain mystère à leur sujet, ce qui est parfait pour la drame. Matthew McConaughey donne en particulier la performance de sa vie à ce jour. Il décroche le rôle de Rust Rohle, un x-agent infiltre de la police antidrogue du Texas, Rust Cohle a connu les affres de la toxicomanie et la douleur de perdre sa petite fille âgée de 2 ans. Taciturne et solitaire, il agace son coéquipier, Martin Hart, par son pessimisme, mais son courage et son intelligence font de lui un détective hors pair.

Dans une des séries, Martin veut lui démontrer que le monde n’est tout noir, qu’il y a certains qui apprécient le sentiment de communauté et l’intérêt commun. Mais Rust est un nihiliste et un athée. Les croyants sont comme des moutons qui attendent que quelqu’un les guideraient. Les propagandistes des religions absorbent les craintes du public avec leurs récits. La religion est un virus verbal qui altère la pensée critique. Ces pensées sont si profondes et pénétrantes qu’elles font l’audience réfléchir sur les problèmes humaines.

Une chose intéressante que j’ai trouvé, est ce que dans la réalité les religions de Matthew McConaughey et Woody Harrelson sont inversées, McConaughey étant chrétien et Harrelson athée.
En plus, chers amateurs des cigarettes Camel Blue Light, Rust est votre mec. Dans des plusieurs scènes il est vue fumant Camel Blue Light. On même connaît qu’au parcours de la première saison il a fume 49 cigarettes.

Les personnages semblent suivre la vie d’hommes ordinaires, auxquels on s’attache et on s’identifie, mais qui vont devoir faire face à l’enquête la plus terrifiante et la plus sordide de leur vie. Celle qui va complètement les engloutir et submerger leur quotidien, les dépasser et les pousser dans leurs retranchements les moins enviables.

C’est la vraie vie dont on parle ici, celle qui est durement fataliste et qui amène avec elles son lot d’atrocités. Je suis officiellement charmée de la série et je recommande aux amateurs de films d’ambiance ou de la culture américaine en général de n’hésiter regarder True Detective.