Les marketplaces sont de plus en plus visités par les internautes. L’e-commerce a très rapidement monté sa côte de popularité et s’avère indispensable pour les commerçants en ligne. En effet, vendre en ligne différents produits sur des sites comme Amazon, Ebay, Rueducommerce, PriceMinister, Fnac ou Zalando attire la majorité des e-commercants.

Simple et à peu de frais

Le système très simple, basé sur une commission pour chaque article à vendre, et constitue un moyen très intéressant de faire un profit avec un minimum de risque. De plus, l’abondance de clients potentiels reste un atout important.

Depuis quelques années, plusieurs outils de traitement ont été conçus pour préparer et diffuser des articles sur les sites de vente en ligne, ce qui a facilité la mise en place des catalogues sur les marketplaces.

Le fait de recevoir des commissions pour chaque vente rend les marketplaces très attrayantes pour les e-commerçants, et ce en dépit du temps de recherche et de vente alloué et de l’énergie dépensée. Effectivement, ces sites permettent de tester la crédibilité des produits à la vente sans investir une énorme somme d’argent.

La vente en ligne est aussi une bonne stratégie pour varier les fournisseurs de trafic. Justement, l’utilisation de plusieurs moteurs permet d’avoir une bonne répartition des produits dans le vaste monde d’internet et reste un avantage pour ce type de vente.

Généralement, les marketplaces prennent 15% du prix de vente HT et hors frais pour chaque article en guise de commission. Ce pourcentage parait élevé, mais s’avère évident et plus raisonnable que pour une campagne AdWords par exemple, qui définit un nombre de clics qu’il faut payer, dépendant de la valeur de la commande, afin de rendre un article disponible.

Au final, les marketplaces reviennent toujours moins chers et sont plus avantageuses pour les e-commerçants.

Le revers de la médaille

Cependant, la vente de produits sur les marketplaces peut parfois cacher de mauvaises surprises. Les commerçants ont-il réellement le contrôle sur les marketplaces ? Qu’en est-il de la concurrence ? Ces questions pourraient mettre en doute la puissance des marketplaces.

En effet, le piratage et la copie sont les principaux soucis pour l’utilisation des marketplaces. Les photos et descriptions des produits peuvent être facilement dupliquées par des concurrents et présentées à des prix moins élevés que les originaux.

La décision de les utiliser revient donc à chacun en connaissance de cause, les marketplaces restant de pour le moment un moyen très pratique de vendre un produit sans investir gros.